Le SCOT Roannais approuvé en 2012

 

Le défi majeur du SCOT Roannais : l’attractivité démographique

Le projet du territoire du SCOT Roannais repose sur le scénario choisi par le comité syndical du 23 mars 2009 : « un territoire solidaire, structuré, de qualité et influent».

L’élaboration du SCOT Roannais s’inscrit dans un contexte démographique très particulier. Alors que la majorité des SCOT, et notamment ceux de la région Rhône-Alpes, s’élaborent pour permettre d’organiser une croissance avérée de la population, celui du Roannais doit faire face à un défi majeur : contrecarrer la baisse de la population et redonner au territoire les conditions de son attractivité.

Bien que les projections démographiques ne soient pas favorables au territoire sur les décennies précédentes, le choix a été fait de s’inscrire dans une dynamique positive et de construire le SCOT autour d’une ambition démographique, à la fois modeste et ambitieuse.

Modeste puisqu’il s’agit de s’organiser pour accueillir sur les 20 ans à venir 6 000 habitants supplémentaires par rapport au recensement de 1999…

Ambitieuse parce qu’il s’agit également d’éviter de « perdre » les 7 000 habitants estimés dans les projections démographiques de l’INSEE.

Il convient de souligner que cette hypothèse démographique, qui structure toutes les décisions et orientations qui sont déclinées dans le PADD et le DOG, a fait l’objet de nombreux débats au sein des instances du SYEPAR et qu’elle a induit malgré tout, des choix parfois difficiles et des arbitrages délicats d’autant qu’elle se conjugue à une approche territoriale visant à renforcer la ville centre et à respecter les grands équilibres de l’armature territoriale.

Les ambitions du SCOT ont été traduites dans l'un des documents constitutifs du SCOT Roannais, le Projet d'Aménagement et de Développement Durable ou PADD. Ce dernier été bâti sur trois axes stratégiques de développement :

  • un territoire structuré et solidaire : une complémentarité entre la ville centre et les autres communes, avec 3 pôles majeurs (Renaison, Saint-Just-en-Chevalet et La Pacaudière) assurera la pérennité des services et commerces ;
  • un territoire connecté : l’arrivée de l’A89 à l’horizon 2012 ouvre de nouvelles perspectives. Les élus poursuivront leur lobbying pour capter d’autres infrastructures de transport. Ils entendent aussi valoriser sa position centrale, entre St-Etienne, Clermont-Ferrand et Lyon ;
  • un territoire de qualité : son cadre de vie, ses espaces naturels et agricoles, sont des richesses à valoriser. Le paysage, la qualité du bâti et des formes urbaines doivent être préservés, en limitant l’étalement urbain.

Carte de synthèse du SCOT Roannais

Les dates clés de l'élaboration du SCOT Roannais

Délibération du 15 novembre 2006
Lancement de la procédure d’élaboration du SCOT ;
Définition des objectifs poursuivis ;
Modalités de la concertation préalable, en application de l’article L.300-2 du code de l’urbanisme.

Délibération du 14 octobre 2009
Débat sur le PADD

Délibération du 7 avril 2011
Arrêt du Projet et bilan de la concertation.

Délibération du 4 avril 2012
Approbation du SCOT.
Nombre de présents : 33 / Nombre de pouvoir : 2 / Nombre de voix : 35 / Pour : 31 / Contre : 2 / Abstention : 2

18 juin 2012
Caractère exécutoire du SCOT. Le document SCOT devient opposable deux mois après la transmission au Préfet de la délibération d’approbation, à moins que dans ce délai, le Préfet ne demande des modifications par courrier motivé. Dans ce cas, le schéma est exécutoire dès publication et transmission au Préfet de la délibération apportant les modifications demandées (article L.122-11 du Code de l’urbanisme).

Copyright 2014 SYEPAR

63 rue Jean Jaurès

42300 ROANNE

Tél : 04.77.44.83.37